Bretagne Economique - Octobre 2009

LE GROUPE ABER PROPRETÉ SE DÉPLOIE SUR LES 3/4 DE LA FRANCE
GRÂCE À UNE STRATÉGIE ACCRUE DE DÉCENTRALISATION

 

La proximité,un facteur essentiel pour durer

 

De G à D : Marcel Jourden, directeur développement Ouest et Dominique Gadonneix, président

Depuis plus de 25 ans, le groupe Aber propreté n’a cessé de se développer pour compter aujourd’hui près de 4 000 salariés répartis dans 30 établissements. A l’origine de cette croissance, un Finistérien, Dominique Gadonneix, qui, en 1983, a racheté une entreprise brestoise de services de nettoyage B to B avec 40 salariés.

“Solonet1 est ma dernière acquisition, opérée en avril 2009 dans le Sud de la France“, développe Dominique Gadonneix, président, basé à Bruz près de Rennes, lieu du siège social du groupe. Ma prioriété dans les semaines à venir est de la restructurer et d’ouvrir de nouvelles agences. Je crois à la décentralisation et souhaite un établissement dans chacune des villes où nous sommes présents. Chaque responsable a les mêmes pouvoirs qu’un DG et peut donc être très réactif à tous les niveaux. Il dispose d’une vraie équipe pour le seconder (assistante, inspecteur technique et agents de propreté soit environ une centaine de personnes par agence). La proximité avec les clients est essentielle, c’est la clé de notre longévité. En cas de problème, on a tout de suite les retours et on peut alors intervenir très rapidement. La qualité du service rendu va de paire”. La formule semble lui réussir puisqu’avec un CA consolidé de 45 millions d’euros (arrêté au 30.09.09), à périmètre constant, la croissance de son groupe s’établit à 8% par rapport à l’exercice précédent (2007/2008). Avec 8 établissements, l’Ouest (Bretagne + Nantes + Laval) réalise pour sa part un CA de 18,3 millions d’euros et emploie 1 400 personnes. Pour être, aujourd’hui, dans le top 20 des sociétés de services de nettoyage de locaux en France, Aber Propreté a
procédé à des rachats et suivi ainsi le mouvement de concentration des donneurs d’ordre. “Désormais, reprend Dominique Gadonneix, les référencements sont supra régionaux ou nationaux comme dans la distribution. Ce sont mes clients et mes équipes qui me poussent à avancer. Mais vous rendez-vous compte, j’explose à 56 ans !”
L’autre facteur de réussite de l’entreprise est sa capacité à fidéliser ses clients (4 % à 5 % de rotation sur un an), constitués aux 3/4 d’entreprises privées avec une grosse implantation dans les PME bretonnes. En 30 ans, l’image d’Aber propreté ne s’est pas altérée et le recrutement d’agents de propreté fonctionne beaucoup sur le  bouche-à-oreille. “Le respect du personnel est primordial. Plus on voit les salariés, plus on les fidélise et plus ils nous le rendent. Dans notre secteur, ils ont rarement la reconnaissance par le salaire, donnons leur au moins la reconnaissance humaine.” Ecoute, formation, livret d’accueil, journal interne, comité d’entreprise participent de
cette démarche qui veut que chaque agence soit au milieu de son personnel et de ses clients.


V.M.

1 Solonet groupe qui réunit trois entités en Méditerranée ,Rhônes Alpes et Massif central et compte 1 500 personnes